👍🥊 L’hypocrisie des réseaux sociaux par le #DollyPartonChallenge et le #TarotLego 🥊👎

👍🥊 L’hypocrisie des réseaux sociaux par le #DollyPartonChallenge et le #TarotLego 🥊👎

Quand le tarot nous révèle la vérité du #DollyPartonChallenge

Tu as surement dû voir passer le #DollyPartonChallenge. Afficher tes 4 photos profil pour les réseaux sociaux suivants : Linkedin, Facebook, Instagram et Tinder. 

Le but est de faire un comparatif entre les 4 facettes de ta personnalité.

Voir cette publication sur Instagram

Get you a woman who can do it all 😉

Une publication partagée par Dolly Parton (@dollyparton) le

Pour nous, Batman s’est prêté au jeu et a un message important à vous transmettre concernant l’hypocrisie ambiante des réseaux sociaux :

via GIPHY

Décryptage du #DollyPartonChallenge par le #TarotLego

Le temple des premiers de la classe

👨‍💼 LINKEDIN : c’est un réseau social professionnel. Tu as ton CV en ligne, des recommandations de tes précédentes collaborations et tu as parmi tes contacts tes anciens/futurs collègues ou tout autre professionnel ayant un lien de près ou de loin avec tes activités. Dessus, un peu comme Facebook, on y partage des actualités et informations métiers mais c’est aussi une plateforme pour trouver du travail.

🛐 V LE HIEROPHANT/PAPE : Tu dois montrer par ton image et tes expériences ton expertise métier. En somme, montrer que tu pèses dans le game de la vente de sauciflards ou la jurisprudence des règles de la pétanque. Tu mets une photo où tu as l’air d’un adulte responsable, d’un professionnel à qui on peut confier des projets les yeux fermés.

⚠️ LA DÉRIVE : Comme indiqué sur la carte par the man >> « Comfort in conformity… conformity ». Si Linkedin est intéressant pour ses fonctionnalités, c’est aussi un réseau social où il faut se conformer aux dogmes professionnels. Il faut être aussi lisse que ta fesse droite après une séance de squats et bien rentrer dans la case carré alors que tu es un losange. C’est aussi le repère des moralisateurs pour les « best practices » du métier avec Jean-Claude Convenant. Il vient toujours ramener sa fraise et lancer des débats sur des sujets stériles. Parfois, voir pire, dénoncer les profils qui ont soit trop peu de contacts soit une activité trop timide pour être considérés comme crédibles dans leur partie.

Le prime-time de la famille Ikea

🦸‍♂️ FACEBOOK : c’est un réseau social où on a « ses amies » et sa famille en contacts. On y partage ses photos de vacances, ses résultats de tests @topito pour savoir quel mangeur de raclette on est vraiment ou encore on y gratte des vies pour des applications de jeux type Candy Crush, Scrabble, etc. Facebook évolue sans cesse et si on est en deuil suite à la disparition de la fonctionnalité POKE pour alpaguer notre crush, on salue son MARKET PLACE pour refourguer notre bazar aux voisins !

🥇 6 DE BÂTONS : Bien que l’intérêt des gens pour ce réseau social se soit calmé, avouons que c’était festival de Cannes à base « Regardez ma vie palpitante, mattez mon nombre d’amis et de likes, je suis trop un meneur ».

⚠️ LA DÉRIVE : comme dit sur la carte « Everybody, look at me ! I’m amazing at everything I do ». Diplôme de ton aîné, popo du petit dernier, vacances en Thaïlande, soirée entre amis où tu as pris le soin de tagguer TOUTE LA PLANÈTE pour inviter les gens à te regarder absolument parce que ta vie est géniale. Que tu es l’ami le plus bankable à absolument avoir parmi ses contacts… 

Le dealer de filtres

🧚‍♂️ INSTAGRAM : probablement le réseau social le plus addictif sur lequel on publie de belles photos de soi, de ses voyages, de ses créations. C’est une immense bibliothèque visuelle d’inspiration mais aussi de culpabilisation poussée à son paroxysme ! Un algorithme qui n’avantage pas les créateurs « sains et sincères » mais favorise plutôt les stratèges plus qu’autre chose. 

🦊 7 D’ÉPÉES : tout le monde regarde mais personne ne dit rien… On vient piocher l’inspiration à droite à gauche pour parfois plagier sans pression. On laisse les autres créer du contenu sans participer à l’expansion de l’autre. Consommation est le maître mot. Nourris-moi mais moi je te laisse crever la dalle. 

On y montre notre meilleur profil, on s’invente des « Insta Amitiés » pour créer des alliances combatant le méchant algorithme, on sublime la vérité pour en raconter une aussi vraie que les histoires du Père Castor. 

⚠️ LA DÉRIVE : une culture du beau exacerbé. Pour fonctionner ici, il faut du fake.

On veut te faire croire que ces fesses sont 100% naturelles et le résultat d’heures d’entrainement à la salle or c’est un savant mélange de chirurgie esthétique, posture flatteuse et filtre photoshop. 

Idem pour les #nofilter de meufs au réveil ou des couchers de soleil. 

C’est aussi un nid de personnes t’assommant de leur bonheur #bestlifeever #ilovemyhusband alors qu’en vrai les gens sont en dépression ou en instance de divorce. Ils cherchent juste du réconfort en quête du like salvateur.

La publicité mensongère assumée

👨‍🚒 TINDER : c’est une application de rencontres sur laquelle tu juges sur photo le potentiel amoureux d’une personne. Un swip à droite « envisageable, divertis-moi saltimbanque et prouve que tu es digne de l’opportunité inédite que je te donne ». Tandis qu’un swip à gauche on part sur une ambiance « même pas en rêve, ça dégage ».

Réputée aussi pour être une extension de service à la demande : Uber Sex for un max de pleasure instantané. 

♥️ CAVALIER DE COUPES : de base on est là pour trouver l’amour. 

Les meufs : le prince charmant, le preux chevalier, un fidèle destrier ? Huuuuuhg

Les mecs : la femme qui le rendra canard au point de déposer l’armure, le calice à remplir d’amour ? Splashhhhh

On a la tête pleine d’idéaux, de rêves et des principes amoureux ! On ouvre la porte à la dame quand on entre dans le restaurant, on paie l’addition quand c’est nous qui invitons (cf les conseils de Daddy @yannpiette). On fait le gentleman t’as vu. Du coup, pour faire une vente faut déjà tout donner en photo profil pour appâter le chaland ! Un biscotto à droite, un biscotto à gauche, un sourire Colgate, un air pensif sexy…

⚠️ LA DÉRIVE : comme dit sur la carte « I’m a frog under all this armor » on se montre vraiment sous son meilleur jour voir même on peut en faire trop à promettre monts et merveilles à l’autre. Faut faire rêver la partie adverse à base de « je suis la plus bonne de tes copines ». Alors qu’en vrai dès que tu passes à la galoche du prince charmant il redevient la grenouille non assumée.

via GIPHY

Les réseaux sociaux sont comme l’alcool : à consommer avec modération

👩‍🏫 CONCLUSION : Les réseaux sociaux sont super pour créer du lien, inspirer et partager avec ceux qu’on aime ou qui manifeste un intérêt pour nos créations.

C’est aussi un moyen de publicité dit « gratuit » qui permet de diffuser avec le monde ce qu’on aime et ce sur quoi on travaille. 

Les réseaux sociaux ne sont ni la vraie vie et ni un tribunal à tweet ouvert. 

Si un compte te fait « du mal » à voir ou culpabiliser, unfollow direct.

Si un compte t’inspire, soutiens-le en likant, commentant, partageant.

Les réseaux sociaux sont un moyen mais pas une fin en soi donc yolo un peu de légèreté !

via GIPHY

C’est pas celui qui dit qu’il est heureux qui l’est vraiment

👨‍⚖️ MORALITÉ : La prochaine fois que tu verras un #jadoremavie souviens-toi que « C’est ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins. » 

Bisous ♥️

Oraclinzel Professor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top