🦉 ELEONORE PIEPER 🦉 TAROT CREATOR INTERVIEW

🦉 ELEONORE PIEPER 🦉 TAROT CREATOR INTERVIEW

Après avoir flashé sur son tarot sur l’Insta game, j’ai foncé sur Etsy pour en faire l’acquisition sauf que PATATRA ! Il s’agissait d’une contrefaçon ! Par chance, j’ai réussi à annuler ma commande, à me faire rembourser et enfin j’ai pu passer directement par la créatrice pour obtenir le Saint Graal. 

En décembre 2020, j’ai organisé le #TarotClinzelChallenge : un challenge Insta dans lequel je présentais ma collection de tarots et j’invitais les gens à explorer toute leur collection. Dans ce cadre, j’ai pu proposer un achat groupé de différents jeux dont ce jeu. 

Depuis, j’ai voulu lancer une 2ème vague d’importation qui s’est avérée plus compliquée que prévue… Donc il faudra attendre fin 2021 / début 2022 pour que nous puissions réitérer l’opération. (Épopée racontée en fin d’article pour les plus curieux – ps : je suis au bout de ma vie)

Après avoir faire des interviews de jeux puis de tarologues, c’est au tour des créateurs de jeux ! 

On inaugure donc cette rubrique avec Eleonore Pieper : la créatrice du tarot Harry Potter. J’espère que cela vous plaira, n’hésitez pas à laisser un petit message en commentaire pour qu’elle puisse vous lire !

Ps : parlant un anglais approximatif, c’est à l’aide du Dieu Google Trad, d’un alpaguage de collègues fluent et de mes restes de LV2 que cette interview a été traduite… Donc si tu as une best traduction de certains passages, tu peux m’envoyer une correction. Et puis si t’es bilingue bah tu peux lire en anglais direct, tes yeux saigneront peut-être moins. Lol. Bisous

L’interview se décompose en 3 parties (+ 1 partie bonus) :

1- Une interview classique : Le/la créateur de tarot répond à des questions de présentation.

2- Une interview avec le Tarot : À travers un tirage, le Tarot le/la présentera qui commentera les cartes. 

3- L’interviewé donne son avis sur mon travail !

4- L’épopée du fail achat groupé pour cette fois-ci

🇬🇧 IN ENGLISH PLEASE🇬🇧

Table des matières

1- INTERVIEW CLASSIQUE D’ELEONORE PIEPER

1- Qui es-tu ?

Je m’appelle Eleonore Pieper. Je suis née en Allemagne en 1967 de parents qui étaient tous les deux enseignants. Mon père enseignait le latin et la musique, ma mère enseignait l’art. Moi, mon frère et ma sœur avons grandi avec beaucoup de livres, d’instruments de musique, de peintures et l’encouragement à être créatif. Ma sœur a continué dans cette voie et est aujourd’hui musicienne d’orchestre professionnelle, mais mon frère et moi sommes devenus tous les deux chefs de projet informatique. Je suppose qu’il faut finir par payer les factures…

En 1998, mon travail m’a amené aux États-Unis et j’y vis depuis. J’ai géré des projets partout, de la Californie au Colorado en passant par la Floride, et c’est un défi créatif d’un genre différent pour aider les entreprises à trouver et à mettre en œuvre des solutions aux problèmes techniques. Dans mes temps libres, j’aime toujours dessiner et peindre et créer des bijoux (perles de rocaille et argile d’art en argent).

Nous avons récemment déménagé près de l’océan et j’adore être à la plage et explorer les incroyables créatures qui y vivent. Cela a également facilité un peu les moments difficiles de l’année dernière. Lorsque vous êtes dans la nature, vous pouvez oublier à quel point les gens peuvent être dérangés et agir parfois.

Autoportrait d’Eleonore Pieper

2- Comment a démarré ton histoire avec le tarot ?

Un ami à l’université avait un jeu de tarot et faisait des lectures et j’étais assez intriguée, car je n’avais jamais entendu parler du tarot auparavant. Nous parlons ici de la fin des années 80 et en Allemagne, le tarot n’était pas quelque chose d’aussi connu et pratiqué qu’aujourd’hui. Je me suis procurée un deck Rider-Waite, quelques livres et j’ai commencé à m’instruire.

Alors que je cherchais dans les librairies, je suis rapidement tombée sur un exemplaire du jeu de Thoth et un livre d’interprétations très détaillé. Je dois avouer que c’est à ce moment-là que je suis devenue sérieuse avec les cartes. C’est une œuvre d’art avec ses couleurs vives et son style plus abstrait a vraiment résonné en moi – plus que les illustrations de Rider-Waite.

Depuis lors, j’ai collectionné et travaillé avec pas mal de jeux de plus, mais le Rider-Waite et le Thoth sont toujours les influences les plus puissantes de mon expérience du Tarot.

J’ai également fait des recherches et pratiqué occasionnellement d’autres formes de divination, y compris le I-Ching et la géomancie. J’ai une solide formation en astrologie, les enseignements de la Golden Dawn et les écrits d’Aleister Crowley.

3- Comment travailles-tu avec le tarot ?

Je ne me considère pas comme médium ou qu’il se passe quoi que ce soit de mystique lorsque je travaille avec les cartes. Je crois que tout, comme les contes de fées, les cartes incarnent de puissants archétypes qui permettent à notre inconscient de nous montrer les solutions aux problèmes que nous n’avons pas encore résolus dans notre esprit conscient, mais notre intuition nous dit déjà ce que nous devons faire.

Je fais des lectures pour moi-même assez régulièrement, notamment en choisissant une carte de jour tous les matins. Je lis aussi pour des amis de temps en temps, mais encore une fois, je suis toujours très claire sur le fait que je n’ai aucune sorte de « pouvoirs spéciaux » et que j’utilise simplement les cartes pour leur présenter une façon imaginative de réfléchir à leurs problèmes. Je n’ai consulté qu’une seule fois un tarologue professionnel lors d’un festival de la Renaissance et ce fut une expérience amusante et positive. Personnellement, je n’ai jamais facturé d’argent à personne pour une lecture.

4- Pourquoi as-tu choisi de mixer le système Rider et Thot dans ton jeu ?

Je pense que les premières choses que vous faites dans votre vie restent avec vous le plus longtemps. Puisque les decks Rider-Waite et Thoth ont été mes premières influences, ils ont vraiment eu un impact sur ma vision des cartes et finalement sur mon propre travail artistique.

Je pense que le système Thot est très élégant en raison de son alignement avec la Cabale et avec l’astrologie. C’est à peu près un édifice qui abrite la plupart des enseignements de la magie occidentale. J’aime aussi le fait qu’il ait introduit la parité des sexes parmi les cartes de cour. Les pages de Rider-Waite sont soit neutres, soit des garçons, mais Thot a un nombre égal de reines/princesses et de chevaliers/princes.

D’un autre côté, je pense que le Rider-Waite a des racines que le Thot a rejetées sans raison impérieuse (pour moi). La « Force » est une carte qui a plus de sens pour moi que « Lust ». Je pense que Crowley a eu des problèmes sexuels plus du 19e au 21e siècle. Il en va de même pour le « Judgment » au lieu de « The Aeon ». Nous avons atteint l’âge du Verseau à ce stade et nous sommes beaucoup moins éclairés et sages que Crowley ne l’espérait.

J’aime aussi la disposition de la cour Rider-Waite en deux représentants parentaux et deux représentants plus jeunes de chaque costume plutôt que le doublement de deux figures masculines plus jeunes et rebelles dans le Thot avec les chevaliers et les princes.

Les alignements élémentaires que j’ai choisis pour ma propre cour sont les rois/pères avec le feu, les reines/mères avec la terre, les princes/fils avec l’air et les princesses/filles avec l’eau.

Pourquoi avoir choisi d’attribuer les reines à l’élément terre ?

La raison de l’identification des Reines avec la Terre est due à la connexion avec Gaïa, la Terre Mère, et parce que dans un Pentagramme classique, la disposition des points commençant dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du haut est Esprit, Eau, Feu, Terre, Air. Ainsi, le Feu et la Terre sont les points de racine – les parents, l’Eau et l’Air sont au-dessus d’eux en tant que leur progéniture.

Donc mon propre système est un peu un hybride qui combine ce que je pense être le plus significatif des deux systèmes

5- Quelle est la première carte que tu as créé ?

J’avais depuis longtemps le souhait de créer mon propre jeu de tarot, mais je n’avais jamais vraiment trouvé de thème général convaincant jusqu’à ce que je découvre les livres Harry Potter. À l’origine, j’avais rejeté la « Potter-Mania » comme une mode, mais après une chirurgie oculaire, ma sœur m’a donné le premier livre sous forme de livre audio, car je ne pouvais ni voir ni lire pendant quelques jours. J’ai commencé à écouter et j’ai vraiment accroché.

Très vite, j’ai commencé à réaliser que je pouvais établir des liens très forts entre le Tarot et les personnages des livres. Que diriez-vous d’un jeu de cartes qui a quatre suites et une école qui a quatre maisons ? Finalement, Rowling nous a même donné un chapitre intitulé « Le pendu » qui décrit l’humiliation de Rogue aux mains des Maraudeurs.

Bien sûr, comment pouvez-vous créer un univers fantastique autour du voyage du héros (la lutte d’Harry pour survivre contre Voldemort) et NE PAS puiser dans les mêmes archétypes qui peuplent le Tarot ?

Quoi qu’il en soit, le plaisir d’aligner les personnages de Rowling et les cartes est finalement devenu un peu une obsession et j’ai commencé à créer une feuille de calcul Excel (la chef de projet informatique est ici !) cartographiant les 78 cartes. Lorsque cela a été fait, je savais que je devais mener à bien tout le projet et dessiner ma propre version d’un jeu de tarot Harry Potter.

J’ai commencé avec les Malefoy, pour qui j’ai un petit faible. Ce sont de si délicieux méchants. Voldemort est tout simplement diabolique et haineux, mais ces gars-là ont du style ! J’ai dessiné Lucius Malefoy comme le roi des coupes puisque j’avais associé toute la suite de coupes à Serpentard (Eau, Vert, dortoirs sous le lac, secrets, ambition passionnée, émotions)

Cela m’a aidé à dessiner d’abord un jeu de cartes de cour, car cela semblait moins intimidant que de commencer par les arcanes majeurs, mais une fois que j’ai terminé Lucius, Narcissa, Draco et Pansy Parkinson, j’ai beaucoup fait le reste du jeu dans l’ordre de 0 à 21 puis les Baguettes, le reste des cartes de la Coupe, les Épées et les Disques. Ma dernière carte était Hagrid en tant que roi des disques et c’était difficile de dire au revoir !

6- Quelle est ta carte préférée dans ton jeu ? 

Il est difficile de désigner une seule favorite, mais j’en ai quelques-unes qui me font toujours sourire quand elles se présentent dans une série – la cour Malfoy, Dumbledore en tant que Hiérophante, les frères Weasley en tant que Temperance, Hermione en tant que Force, Luna en tant que princesse de Disks and the As de Coupes, parce que j’ai trouvé un portrait de référence pour Salazar Serpentard qui le rend plutôt sexy !

Cela est principalement dû au fait que j’ai vraiment réussi à mettre ma vision de la carte sur papier et à créer une œuvre d’art dont j’étais satisfaite à 100%. C’est pourquoi je souris même à l’horrible 8 de tasses, juste parce que je pense avoir fait du très bon travail sur les textures de verre de toutes ces bouteilles de poison !

7- Quelle carte a été la plus difficile à créer ?

Il y a deux cartes qui se démarquent pour moi. L’une était Voldemort en tant que diable, parce que je détestais vraiment le dessiner, et parce qu’il m’a fallu un certain temps pour développer un concept pour la carte. J’ai lutté jusqu’à ce que je décide de faire équipe avec Bellatrix et Peter Petit Gros. Pour moi, ces personnages sont sous un mauvais sort – l’un à cause de son désir et l’autre à cause de sa peur. Je pense que quand les gens font de mauvaises choses et que nous regardons leur motivation, c’est soit parce qu’ils ont peur, soit parce qu’ils veulent tellement quelque chose qu’ils sont prêts à se détruire ou à se tuer.

L’autre carte était l’étoile. Ici le concept était simple et je savais exactement ce que je voulais dessiner (la traversée du lac en bateau les premières années), mais la scène de nuit avec les bateaux, les lanternes et les reflets dans l’eau étaient juste techniquement très difficiles à réaliser/dessiner. J’ai jeté l’original deux fois jusqu’à ce que le résultat final me satisfasse.

8- Quelle est ta maison Poudlard ?

Je dois demander au Choixpeau de me mettre à Serpentard, j’en ai peur. Je pense que parce que je suis venue aux livres de Harry Potter à l’âge adulte, j’étais plus intéressée par les personnages ambigus, et bon nombre d’entre eux sont associés à Serpentard, comme Severus par exemple ou Narcissa, qui a finalement renversé Voldemort.

9- Quel sera ton prochain jeu ?

Lorsque j’ai terminé le tarot Harry Potter, cela m’a semblé être une étape importante, mais j’avais l’impression que ce n’était toujours pas un jeu avec ma propre vision unique. C’est du fan-art et une partie de celui-ci repose sur la création de quelqu’un d’autre – J.K. La vision étonnante de Rowling du Potterverse !

Je voulais réessayer et utiliser ce que j’avais appris en créant le tarot Harry Potter dans un autre jeu basé uniquement sur mes propres idées. J’ai décidé d’utiliser les 4 éléments comme thème pour le jeu et de dessiner des cartes associées à la vie moderne. J’ai donc terminé le Tarot New Era Elements il y a quelques années.

J’ai utilisé la même technique que pour le tarot Harry Potter – des dessins au crayon sur papier – mais cette fois, vous trouverez des motifs contemporains et plus inclusifs, comme un groupe d’alpinistes, une femme gagnant un marathon ou des voitures de course de Formule 1. Il n’y a pas de rois ou de reines, mais des gens ordinaires du monde entier. Et il n’y a pas que des blancs comme dans les jeux Rider-Waite ou Thoth. Pour ce jeu, j’ai également trouvé un éditeur commercial – il est produit par US Games Systems et vous pouvez l’acheter directement sur Amazon.

Tarot New Era Elements :

Après avoir sorti ce Tarot, j’aimerais un jour créer un jeu de divination basé sur des cartes basé sur la géomancie. À l’heure actuelle, nous en sommes encore à la phase de remue-méninges et de recherches.

2- INTERVIEW D’ELEONORE PIEPER PAR LE TAROT

Elenore Pieper vu par son propre tarot : le Tarot Harry Potter

1- Quelle créatrice de tarot es-tu ?

Roi de Deniers – Hagrid – Je pense que la maîtrise du monde matériel a été très importante pour moi dans la création de mes deux decks. J’ai choisi une technique où j’étais sûre de pouvoir traduire ma vision sur papier exactement comme je le voulais et j’ai précédé mon travail réel par des années de lecture, de recherches et de préparation d’une tonne de notes et de documents de référence pour chaque carte. L’ensemble du processus est un peu long et maladroit – un peu comme Hagrid – mais je suis têtue comme lui et à la fin je pense que cela en vaut la peine.

2- Quelle est ta plus grande qualité ?

IV L’Empereur – James Potter – Cela peut sembler un peu arrogant, mais je pense que dans les domaines qui me passionnent, j’aime être en charge, pas seulement diriger les autres, mais aussi assumer des responsabilités. J’aime enseigner et diriger des équipes et mettre mon nom sur les projets dont je suis responsable. Ceci est également vrai pour le Tarot. Je n’ai pas fait mes decks pour l’argent, mais parce que je voulais laisser ma marque sur une tradition et une communauté qui m’ont beaucoup donné et à qui je veux redonner.

3- Quelle est ta vision du tarot ?

9 de Coupes – Joie – Très vraie ! Certaines personnes ont peur du Tarot. Ils pensent que c’est faux ou effrayant. Certaines personnes pensent que tout est tradition et que certaines visions ou versions des cartes sont meilleures que d’autres. Mais je pense que les cartes se veulent joyeuses et libératrices. Pour moi, ils sont une façon d’aimer une partie de moi-même qui est souvent critiquée par mon propre esprit rationnel ou par les gens autour de moi qui veulent me donner des conseils et me dire quoi faire. C’est la voix douce, calme et sage de ma propre intuition. Les cartes me donnent un moyen d’aimer cette voix et de communiquer avec elle, et cela m’a généralement rendu heureuse avec mes propres choix. Je m’implique dans ce que je fais et j’ai moins de regrets.

4- Qu’est-ce que ton tarot apporte de plus que les autres ?

10 des épées – Cruauté – Wow ! C’est une question difficile et devrait prouver que je ne trichais pas, << Eleonore a effectué le tirage de son côté >> mais que j’ai vraiment choisi des cartes au hasard. Pourtant, je pense avoir une réponse à cela, même si c’est inconfortable. Les gens m’ont parlé de ce deck, mais encore plus du Tarot New Era Elements, que ce sont des decks sombres. Certaines personnes disent qu’elles n’utiliseraient jamais les Nouveaux Éléments pour lire pour une autre personne. Et je suppose que c’est vrai que je vais dans les endroits avec mon art qui sont difficiles et mettent les gens mal à l’aise. Ma tour, c’est Severus qui tue son mentor et ami. Ce n’est pas un bâtiment au hasard frappé par la foudre. Mon empereur et mon impératrice sont les parents de Harry, sa blessure permanente d’avoir été orphelin.

Dans la nouvelle ère, j’ai dessiné la chute du World Trade Center le 11 septembre, des enfants assassinés et affamés, un rat disséqué et une expérience de laboratoire sur un singe. C’est loin des gens médiévaux sur les chevaux cabrés et les jolies filles dansant avec des couronnes de guirlandes. Je veux en quelque sorte rester réelle et saisir les gens par leurs émotions négatives en cas de besoin, car pour moi le tarot est un miroir de la vie et la vie est parfois cruelle, injuste, insupportablement douloureuse et triste.

Je pense qu’il y a des gens qui consultent les cartes pour un membre de la famille toxicomane, un diagnostic médical mortel ou le suicide de leur meilleur ami. Y a-t-il un jeu rempli de licornes arc-en-ciel qui va vraiment raisonner avec eux ?

3- AVIS

Que penses-tu de mon style en tant que tarologue ?

Ma plus grande impression de votre travail est qu’il est incroyablement rafraîchissant. Beaucoup de matériel lié au tarot peut être assez étouffant ou très délicat et mystique – en quelque sorte le professeur Binns ou le professeur Trelawney.

Certaines personnes insistent sur l’histoire obscure et les traditions profondes des cartes, et certaines personnes parlent beaucoup de méditation, de cristaux, d’énergies et de canalisation des esprits. Je pense que les deux peuvent être rebutants pour les personnes qui découvrent le Tarot et qui ne peuvent pas encore distinguer leur Marseille de leur Visconti ou qui ne sentent pas qu’elles ont des pouvoirs de clairvoyance particuliers.

Votre approche enlève cette barrière. Vous êtes amusante, parfois irrévérencieuse, souvent simplement pratique et terre-à-terre et j’adore ça. Vous apportez de la culture pop, des jeux et de nouvelles façons de voir les cartes, ce qui est très agréable et attirent les gens.

Je pense que nous avons besoin de plus de gens dans la communauté comme vous, qui sont prêts à adopter une approche moderne et légère du Tarot. Merci d’être une bouffée d’air frais!

PARTIE 4 : L’ÉPOPÉE – LE PREMIER FAIL DE L’ACHAT GROUPÉ

Contexte :

Comme tu le sais, parfois, je propose des achats groupés de tarots de créateurs pour permettre aux futurs acquéreurs de faire des économies sur les frais d’envois.

Explication des embûches :

Comme tu le sais, je traite en direct avec la créatrice du jeu pour te garantir l’authenticité de ton futur deck.

Partie 1 : L’imprimeur chinois

On conclue l’affaire fin mai avec elle et elle contacte son imprimeur chinois.

1er coup de stress : il fallait absolument que l’imprimeur m’envoie directement les jeux avant le 27 juin parce qu’après j’allais être en déplacement et avec les vacances de tout le monde c’était la cata.

2eme coup de stress : il fallait que la créatrice m’envoie dans les mêmes délais des cartes dédicacées que je joindrais aux envois de vos jeux car je voulais absolument que vous ayez cette fameuse preuve d’authenticité.

C’était archi chaud mais c’était en bonne voie pour que ça se fasse youhouuuu ! Cross finger 

1er coup de théâtre :

L’imprimeur (son imprimeur historique donc) refuse d’imprimer sans l’accord de la Warner Bros…

Panique à bord elle me dit soit je te rembourse soit je change le dos des cartes et retire la mention « Harry Potter » et pi voilà.

J’accepte la seconde option.

2eme coup de théâtre :

L’imprimeur refuse à nouveau l’impression avec ce nouveau design.

Partie 2 : L’imprimeur français

Je ne m’avoue pas vaincue et une rencontre met sur mon chemin un imprimeur sérieux avec lequel mon contact bosse depuis plus de 20 ans : Banco j’engage des négociations. Nous sommes mi-juin.

Il me propose une livraison pour fin juillet mais finalement celle-ci à lieu début juillet : Nickel.

1er coup de théâtre : (de la partie 2 parce qu’en vrai on en est au 3eme coup de théâtre si tu suis bien)

Ma belle sœur qui a réceptionné la commande (n’étant pas sur place) m’envoie une vidéo du jeu et là je m’aperçois que les bordures sont carrées et non arrondies !

Bon j’appelle direct l’imprimeur je lui dis non mais whaaaaat ? Keskonfémerdeuh ?! Il me répond « Oh désolé j’avais pas compris, pas de soucis on va vous les couper ou les réimprimer de suite ».

Pas folle la guêpe je lui dis « non mais attendez que j’ai les cartes entre les mains que je valide la qualité car là c’est trop important comme risques de réimprimer sans avoir bien tout revalidé. »

Précision : les contraintes techniques données par la créatrice sont celles qui ont été données pour l’impression initiale genre le grammage, les dimensions toussa toussa.

2ème coup de théâtre :

Mon frère dépose le carton de jeux dans sa nouvelle maison en travaux pour que je puisse le récupérer. Il cache les clefs, tu connais. Nous sommes vendredi 2 juillet, je rentre de soirée, il est 2h du mat, je passe vite fait chez moi me doucher, me pimper chaussures à paillettes pour aller ensuite retrouver mon doudou.

J’arrive dans le jardin, comme une Totally Spies j’esquive les énormes mottes de terre avec mes talons, je récupère la clef, j’entre dans la maison, j’ouvre le carton et là PATATRA les cartes sont non seulement pas bien coupées mais pas aux bonnes dimensions et la qualité c’est juste du papier de flyer en plus épais. Rien à voir avec la qualité des cartes à jouer. Le sol se dérobe sous mes pieds et dans ma tête dans ça fait (Zumba café carnaval ? Non) « quand est-ce que ça va s’arrêter ? ».

Je me résigne, je porte ce carton de 3 tonnes jusqu’à ma voiture. J’avais 3 portes-clefs :

– Celui de la porte d’entrée

– Celui du portail

– Celui de ma voiture

Ma mission : tout fermer et déposer la clef de la porte d’entrée + celle du portail dans la boîte aux lettres.

3ème coup de théâtre :

Je mets 2 jeux de clefs dans la boite aux lettres, je monte dans ma voiture et là PATATRA sa mère (ça va jamais s’arrêter putain) j’ai mis les clefs du portail et de la fucking voiture dans la boite aux lettres !!! Je suis enfermée dehors sans pouvoir partir avec ma voiture à 2h15 du matin.

J’appelle mon frère en pleurs en espérant qu’il réponde par chance il était en soirée et un double de la boîte aux lettres était dans la maison. Mais il a fallu sauter par-dessus le portail en prenant soin que personne ne me regarde au risque de passer pour une cambrioleuse (mon rêve de devenir une des Cat’s Eyes sur le point de se réaliser ?). Toujours avec les chaussures à paillettes hein.

Bref, je récupère les clefs, libérée, délivrée.

Partie 3 : L’imprimeur français bis

Le lendemain j’appelle l’imprimeur je lui dis mais keskonfé wesh ! Le mec m’assure que c’est le papier qu’il utilise pour les jeux de ses clients. Je lui dis non impossible gros arrête.

Bref je vais chez lui à 100km de chez moi le 19 juillet. Je ramène la marchandise + pleins de jeux différents pour qu’il voit la qualité. Le mec capte et me dit ok je vois direct avec tous mes fournisseurs pour avoir cette qualité de papier (qui est un truc spécifique putain pas un papier lambda) et je vous envoie l’échantillon sur votre lieu de vacances.

1er coup de théâtre (de la partie 3 mais entre on en est au 6ème)

En vacances, je reçois l’échantillon sauf qu’encore une fois ce n’est pas la bonne qualité de papier. C’est beaucoup mieux hein, vraiment mais c’est pas de la carte à jouer comme nous ce qu’on veut.

Donc je lui en fais part en lui respécifiant avec du jargon technique ce qu’il doit demander à ses fournisseurs.

Il ne me répond pas et puis moi je suis en vacances déjà ce truc me stresse de ouf depuis fin mai. C’est bon je déconnecte.

Je rentre de vacances et je le relance donc le 24 août.

2ème coup de théâtre :

Et là l’imprimeur me dit qu’il ne peut pas obtenir ce type de papier car il est réservé à certains imprimeurs, qu’il a fait tout son réseau et que personne a entendu parler du papier demandé et bla et bla et bla. Par conséquent, soit j’accepte l’impression avec le papier de l’échantillon (qui ne correspond pas) soit il rembourse.

Ainsi, j’ai pris la décision d’en informer Eleonore la créatrice et que j’ai annulé l’opération. À ce jour, elle m’a remboursé une partie et je suis dans l’attente de l’autre partie de l’imprimeur informé de ma décision.

Partie 4 : La dernière ligne droite

L’imprimeur est à son tour en vacances et me dit qu’il le fera à son retour. Je le presse pour qu’il le fasse direct (genre jeudi quoi).

1er coup de théâtre (de la partie 4 parce que sinon on en est au 8ème là):

Vendredi, il prend le temps de le faire sauf que PayPal a bloqué mon compte parce qu’il lui manquait une info. Je fais la manip dans l’heure sauf que l’imprimeur est toujours en vacances et qu’il en a probablement eu marre donc ça attendra lundi. Bien.

J’ai eu la bonne idée de changer de téléphone.

2ème coup de théâtre :

La puce ne rentrant pas, j’ai eu la bonne idée d’en découper un bout. Donc la puce rentre dans le téléphone mais elle ne fonctionne plus.

Mais c’est qui qui a relié son PayPal à son numéro de téléphone pour pouvoir sécuriser son compte et qui pouvait pas rembourser les gens ? C’est Bibi !

Udapte : J’ai pu rembourser tout le monde.

Je suis super combative, les trucs compliqués ne me font pas peur, tu me demandes de te décrocher la lune, je te le fais. Mais à la première embûche (le 1er coup de théâtre : refus de l’imprimeur chinois), une personne normale aurait laissé tomber. 

Parce que c’est important de se donner pour des projets auxquels on croit. Sauf qu’il faut que ça soit les siens. Ce jeu, n’est pas mon jeu. Déployer autant d’énergie pour un projet qui n’est pas le sien, ça n’a pas de sens.

Je suis hyper gênée, déçue et désolée de ne pas avoir pu mener à bien ce projet pour cette fois-ci. Je remercie tous ceux qui m’ont fait confiance.

FYI la créatrice est de son côté en train de chercher un autre imprimeur et qu’elle espère renouveler notre collaboration pour fin 2021/ début 2022. D’ici là, elle me tient informée et j’en ferai de même pour toi. J’enverrai un mail pour prévenir à tous ceux inscrits sur liste d’attente.

J’ai déjà les pochettes et dédicaces d’Eléonore donc ça sera toujours ça de moins à gérer pour la prochaine fois. « Lol »

Si tu as lu jusqu’au bout, je te remercie de ton attention.

Et je finirai sur une citation :

« Bientôt nous auront tous à choisir entre le bien… et la facilité » Albus Dumbledore

Dobby 👉 Audrey

Ça résume bien l’absence de facilité de ces 3 derniers mois.

🎀 Merci à Eleonore pour le temps consacrer à la fois à cette interview mais aussi pour tout ce que nous avons mis en place pour faire venir son jeu en France. Ce n’est que partie remise. À suivre…

Si ce n’est déjà fait, c’est ici pour s’inscrire sur liste d’attente 👇

🇬🇧 In english please !

After flashing his tarot on the Insta game, I rushed to Etsy to acquire it except that PATATRA! It was a counterfeit! Luckily, I was able to cancel my order, get my refund and finally I was able to go directly through the designer to get the holy grail.

In December 2020, I hosted the #TarotClinzelChallenge: an Insta challenge where I showcased my tarot collection and invited people to explore their entire collection. In this context, I was able to offer a group purchase of various games including this game.

Since then, I launched a second wave of imports which turned out to be more complicated than expected but for a good cause since the game will have been printed in France!

In the end, it is a game made in France that we were able to print together.

Regarding his work and having at heart to offer original games certified by the creators, each game will be affixed with his signature. But it took us a little longer than expected. So thank you to all the patients who ordered and are waiting for their copies! I promise, your game is coming!

After doing interviews with games and then with tarologists, it’s the turn of the game creators!

We therefore inaugurate this section with Eleonore Pieper: the creator of the Harry Potter tarot. I hope you like it, do not hesitate to leave a little message in the comments so that she can read you!

Ps: speaking broken English, it is with the help of the God Google Trad, a fluent colleague’s alpaguage and my leftover LV2 that this interview was translated… So if you have a best translation of some passages, you can send me a correction. And then if you are bilingual bah you can read in direct English, your eyes might bleed less. Lol. Kisses

The interview is in 3 parts:

1- A classic interview: The tarot creator answers presentation questions.

2- An interview with the Tarot: Through a tarot spread, the Tarot will present him / her who will comments the cards.

3- The interviewee gives his opinion on my work!

1- CLASSIC INTERVIEW OF ELEONORE PIEPER

1- Who are you?

My name is Eleonore Pieper. I was born in Germany in 1967 to parents who were both teachers. My father taught Latin and Music, my mother taught Art. So me, my brother and my sister grew up with a lot of books, musical instruments, paints and the encouragement to be creative. My sister continued on this path and is a professional orchestra musician today, but my brother and I both became IT project managers. I guess one has to pay the bills eventually…

In 1998 my job took me to the USA and I’ve lived there ever since. I’ve managed projects all over the place from California to Colorado to Florida, and it’s a creative challenge of a different sort to help companies find and implement solutions for technical problems. In my spare time I still like to draw and paint and create jewelry (seed beads and silver art clay). 

We’ve recently moved near the ocean and I love being at the beach and exploring the amazing creatures that live there. It’s also made the difficult times last year a little easier. When you’re out in nature you can forget how messed-up people can be and act sometimes.

2- When did your story with the Tarot begin?

A friend in college had a Tarot deck and did readings and I was quite intrigued, because I had not heard about Tarot before. We’re talking late 80s here and in Germany Tarot was not something as widely known and practiced as it is now. I got myself a Rider-Waite deck and a few books and started educating myself. 

As I was hunting around book-stores I soon came across a copy of the Thoth deck and a really detailed book of interpretations and I must confess that this was the moment I became serious about the cards. The artwork with its bold colors and more abstract style really resonated with me – more so than the Rider-Waite illustrations. 

Since then I’ve collected and worked with quite a few more decks, but the Rider-Waite and the Thoth still are the most powerful influences in my experience of the Tarot.

I’ve also researched and occasionally practice other forms of divination, including the I-Ching and geomancy and I’ve got a pretty solid background in astrology, the teachings of the Golden Dawn and the writings of Aleister Crowley.

3- How do you work with the Tarot?

I do not consider myself psychic or that anything mystical is happening when I work with the cards. I believe that just like with fairy stories the cards embody powerful archetypes that allow our unconscious to show us the solutions to problems we have not yet resolved in our conscious minds, but our intuition already tells us what we should do.

I do readings for myself pretty regularly including picking a day card every morning. I also read for friends occasionally, but again I am always very clear that I don’t have any kind of “special powers” and that I simply use the cards to present them an imaginative way to think through their issues. I’ve only once consulted a professional reader at a renaissance festival and it was a fun and positive experience. Personally I’ve never charged anyone money for a reading.

4- Why have you choose a mix Rider-Waite & Thot system for your deck?

I think the things that you do first in your life stick with you the longest, and since the Rider-Waite and the Thoth decks were my first influences they have really impacted my view of the cards and eventually my own art work. 

I think the Thoth System is very elegant because of its alignment with the Kabala and with astrology and it is pretty much an edifice that houses most of the teachings of Western magick. I also like that it introduced gender parity among the court cards. Rider-Waite’s pages are either gender neutral or boys, but Thoth has an equal number of Queens/ Princesses and Knights/ Princes. 

On the other hand I think that the Rider-Waite has roots that the Thoth discarded for no compelling reason (to me). “Strength” is a card that is more meaningful to me than “Lust”. I think Crowley had some sexual hang-ups that are more 19th than 21st century. The same goes for “Judgment” instead of “The Aeon”. We’ve reached the Age of Aquarius at this point and we are much less enlightened and wise than Crowley hoped. 

I also like the arrangement of the Rider-Waite court into two parental and two younger representatives of each suit rather than the doubling up of two younger and rebellious male figures in the Thoth with the Knights and the Princes. 

The elemental alignments that I chose for my own court are Kings/ Fathers with Fire, Queens/ Mothers with Earth, Princes/ Sons with Air and Princesses/ Daughters with Water.

The reason for the identification of Queens with Earth is because of the connection with Gaia, the Earth Mother, and because in a classical Pentagram the arrangement of the points starting clockwise from the top is Spirit, Water, Fire, Earth, Air. So Fire and Earth are the root points – the parents, Water and Air are above them as their offspring.

So my own system is a bit of a hybrid that combines what I feel is most meaningful from both systems

5- What is the first tarot card that you created?

Are there any secrets or details hidden in cards that you can’t guess the meanings of if you haven’t been spoken to?

I had the wish to create a Tarot deck of my own for a long time, but had never really found a compelling overarching theme until I discovered the Harry Potter books. Originally I had dismissed “Potter-Mania” as some fad, but after an eye-surgery my sister gave me the first book as a book on tape, since I couldn’t see or read for a few days. I started to listen and I really got hooked. 

Very soon I started to realize that I could make really strong connections between the Tarot and the characters in the books. How about a card game that has four suites and a school that has four houses? Eventually Rowling even gave us a chapter titled “The Hanged Man” that describes Snape’s humiliation at the hands of the Marauders. 

Of course how can you create a fantasy universe around the Hero’s Journey (Harry’s struggle to survive against Voldemort) and NOT tap into the same archetypes that populate the Tarot?

Anyway, the fun of lining up Rowling’s characters and the cards eventually became a bit of an obsession and I started to create an Excel spreadsheet (IT project manager here!) mapping out all 78 cards. When that was done I just knew I had to go through with the whole project and draw my own version of a Harry Potter Tarot deck.

I started with the Malfoys, who I have a bit of a weakness for. They are just such delicious villains. Voldemort is simply evil and hateful, but these guys have style! I drew Lucius Malfoy as the King of Cups since I had associated the whole suite of Cups with Slytherin (Water, Green, dorms under the lake, secrets, passionate ambition, emotions)

It helped drawing a set of court cards first, because it seemed less daunting than starting with the Major Arcana, but once I had Lucius, Narcissa, Draco and Pansy Parkinson completed I very much did the rest of the deck in order from 0 to 21 and then the Wands, the rest of the Cup pip cards, the Swords and the Disks. My last card was Hagrid as the King of Disks and it was hard to say goodbye!

6- What is your favorite card in your deck?

It’s tough to point to just one favorite but I have a few that always make me smile when they show up in a spread – the Malfoy court, Dumbledore as the Hierophant, the Weasley brothers as Temperance, Hermione as Strength, Luna as the Princess of Disks and the Ace of Cups, because I found a reference portrait for Salazar Slytherin that makes the guy look pretty hot! 

Mostly it has to do with the fact that I feel I really managed to put my vision of the card on paper and created some art work that I was 100 percent happy with. This is why I even smile at the horrible 8 of Cups, just because I think I did a really good job on the glass textures of all those poison bottles!

7- Which card was the most difficult to create?

There are two cards that stand out for me. One was Voldemort as the Devil, because I really hated drawing him, and because it took me a while to develop a concept for the card. I struggled until I decided to team him up with Bellatrix and Peter Pettigrew. To me those characters are under an evil spell – one because of her desire and the other one because of his fear. I think when people do bad things and we look at their motivation it’s either because they are afraid, or because they want something so much they are willing to destroy or kill over it.

The other card was the Star. Here the concept was easy and I knew exactly what I wanted to draw (the crossing over the lake by boat for the first years), but the night scene with the boats, the lanterns and the reflections in the water was just technically very difficult to draw. I tossed the original away twice until I was somewhat okay with the end result.

8- What is your Hogwarts house ?

Gotta ask the sorting hat to put me in Slytherin, I’m afraid. I think because I came to the Harry Potter books as an adult I was most interested in the ambiguous characters, and quite a few of them are associated with Slytherin, like Snape for example or Narcissa, who turns the tables on Voldemort in the end.

9- What will be your next game?

When I finished the Harry Potter Tarot it felt like a big milestone, but there was a bit of a nagging sense that it was still not a deck with my own unique vision. It is fan-art and part of it relies on the creation of someone else – J.K. Rowlings amazing vision of the Potterverse!

I wanted to try again and use what I had learned from creating the Harry Potter Tarot in another deck that was based just on my own ideas. I decided to use the 4 Elements as my theme for the deck and to draw cards that were associated with modern life. So I finished the New Era Elements Tarot a few years ago.

I used the same technique as I did for the Harry Potter Tarot – pencil drawings on paper – but this time you’ll find contemporary and more inclusive motifs, like a group of mountaineers, a woman winning a marathon or Formula 1 race cars. There are no kings or queens, but regular folks from all around the world. And it’s not just all white people like in the Rider-Waite or the Thoth decks. For this deck I also found a commercial publisher – it is produced by US Games Systems and you can buy it right off Amazon.

After this I think I got the Tarot out of my system, but I’d love to create a card-based divination deck grounded in geomancy one day. Right now this is still very much in the brainstorming and research phase.

2- ELEONORE PIEPER ACCORDING TO THE TAROT

1- What kind of tarot creator are you ? 

King of Disks – I think material mastery has been very important to me in the creation of both my decks. I picked a technique where I was sure I was able to translate my vision onto paper in exactly the way I wanted and I preceded my actual work with years of reading, researching and preparing a ton of notes and reference materials for each card. The whole process is a little bit large and clumsy – not unlike Hagrid – but I am stubborn like him and in the end I think it is all worth it.

2- What is your biggest quality ?

Emperor – This may sound a little arrogant, but I I do feel that in areas I am passionate about I like to be in charge, not just directing others, but taking responsibility as well. I enjoy teaching and leading teams and putting my name against the projects I am responsible for. This is also true for the Tarot. I did not put my decks out there for money, but because I wanted to leave my mark on a tradition and a community that has given me a lot and that I want to give back to.

3- Your vision of the tarot ?

9 of Cups – Joy – Very true! Some people are afraid of the Tarot. They think that it is wrong or somehow spooky. Some people think that it is all tradition and that some visions or versions of the cards are better than others. But I think the cards are meant to be joyful and liberating. For me they are a way to love a part of myself that often gets shouted down by my own rational mind or by the people around me who want to give me advice and tell me what to do. It’s the soft and quiet and wise voice of my own intuition. The cards give me a way to love this voice and communicate with it, and that has usually made me happy with my own choices. I own what I do and I have fewer regrets.

4- What do your tarot decks give people more than others ?

10 of Swords – Cruelty – Wow! That’s a difficult one and should prove that I wasn’t cheating, but truly picked cards at random. Still, I think I have an answer for this, even if it’s uncomfortable. People have told me about this deck, but even more so about the New Era Elements Tarot, that they are dark decks. Some people say they would never use the New Elements to read for another person. And I guess it is true that I go to the places with my art that are difficult and make people uncomfortable. My Tower is Snape killing his mentor and friend, not some random building struck by lightning. My Emperor and Empress are Harry’s parents, his permanent wound of having been orphaned. 

In the New Era I have drawn the fall of the World Trade Center on 9-11, murdered and starved children, a dissected rat and a lab experiment on a monkey. That’s a far cry from medieval folks on prancing horses and pretty girls dancing with garland wreaths. I kind of want to keep it real and grab people by their negative emotions when needed, because to me Tarot is a mirror of life and life is sometimes cruel, unfair, unbearably painful and sad.

I think there are people out there who consult the cards about an addicted family member, a fatal medical diagnosis or the suicide of their best friend. Is a deck full of rainbow unicorns really going to resonate with them?

3- AVIS

Even if we don’t speak the same language, what do you think about my tarot reader profil ?

My biggest impression from your work is that it is incredibly refreshing. A lot of Tarot-related material can be either quite stuffy or very touchy-feely and mystical – sort of either Professor Binns or Professor Trelawny. 

🇬🇧 IN ENGLISH PLEASE

Some people insist on the arcane history and deep traditions of the cards, and some people talk a lot about meditation, crystals, energies and channeling spirits. Both I think can be off-putting for people who are new to Tarot and who can’t tell their Marseille from their Visconti yet or who don’t feel that they have special clairvoyant powers.

Your approach takes away that barrier. You are fun, sometimes irreverent, often simply practical and down-to-earth and I love that. You bring in pop-culture and games and new ways of seeing the cards and that is very enjoyable and that draws people in. 

I think we need more people in the community like you, who are willing to take a modern and a light-hearted approach to the Tarot. Thank you for being a breath of fresh air!

Oraclinzel Professor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top