🐈 ARCANUM SYMPHONY 🐈 TAROT READER INTERVIEW

🐈 ARCANUM SYMPHONY 🐈 TAROT READER INTERVIEW

Les arcanes de son Tarot de Marseille se baladent entre les levers/couchers de soleil, les patounes de son chat ou encore de son bébé farceur sur son compte Instagram. Un tarologue en mode tradi-moderne (Pokemon rare) qui pratique les consultations avec simplicité mais franc-parler. Connu, notamment, pour ses consultations événementielles sous forme de mandala ; c’est l’un des premiers comptes que j’ai follow quand je me suis lancée dans l’aventure en 2018. Le type est carré et très bon délire. Je vous présente Jérôme aka @arcanumsymphony

INTERVIEW CLASSIQUE DE JÉRÔME
1- Qui es-tu ?

Je suis Jérôme (oui c’est moi, non je n’ai pas changé), j’ai 38 ans, je suis originaire du sud Alsace et j’ai migré depuis 13 ans dans la pointe Finistère. Au départ, c’était pour voir un peu du pays et finalement j’y ai fondé une famille. L’ambiance particulière de la région et le rythme qui n’est pas soutenu font que je suis très bien ici (et je peux aller à la plage entre deux avions. L’essence de la belle vie !)

Je travaille dans la sûreté aéroportuaire (tu sais le gars qui te met à moitié à poil, qui fouille ton bagage et qui te dit que finalement la moitié de tes affaires va à la poubelle car c’est interdit. Ben oui faut lire les panneaux qui expliquent la réglementation hein). Plus sérieusement, c’est un métier que j’affectionne car j’aime me casser la tête sur la réglementation qui est complexe à mettre en œuvre et surtout, le contact humain y prend une grande place. 

Mon travail est (presque) une passion ! Je précise « presque » car je préfère prendre le temps de vivre. C’est pour ça que je trouve toujours un moment pour faire quelques photos d’avions sous un magnifique soleil de printemps. Les voir majestueux, flamboyants, sous un ciel pur m’emplit de joie. À côté de ça, j’occupe principalement mon temps à lire et à jouer aux jeux vidéo. 



2- Depuis quand pratiques-tu le Tarot ?

Le tarot et moi, c’est depuis tout petit et je le dois à mon père. Je l’ai toujours vu avec un tarot en main, il m’a toujours donné des clés dans mon enfance sans pour autant me mâcher le travail. Comme des graines qu’il a semé et que j’ai entretenu moi-même, en ayant des réussites et des échecs. 

À l’adolescence j’ai laissé de côté car bon, faut avouer que pendant cette période d’ignorance, on préfère écouter ses impulsions que son intuition…

Puis, le tarot m’a appelé il y a une quinzaine d’années. J’en ai acheté un, j’ai commencé avec l’arcane du jour et ça a été une montée en puissance fulgurante. 

3- De quelle façon tu travailles avec le Tarot ?

J’ai eu une période un peu mystique qui a fait que je travaillais avec le tarot de manière très cadrée. Un petit rituel méditatif, couper le jeu à la hache avec la main gauche, sacrifier un chaton et planer avec de la sauge dans les narines. 

Ensuite j’ai lu le livre des morts tibétains puis j’ai eu LA RÉVÉLATION avec le livre rouge de Carl Jung. Et ça a tout changé ! J’ai viré tous les livres et tout ce qui était superflue car ce bouquin est un tout. 

Finalement, grâce à ce bouquin j’ai compris qu’il est nécessaire (pour moi) d’être extrêmement simple, sans chichi, sans artifices. Le tarot n’est que le support de ce que tu sais déjà (mon père me l’avait souvent expliqué sans que je l’assimile). L’analyse ou la prédiction est faite avant même de sortir un arcane. Du coup, je tire les cartes au taf quand j’ai un moment, à la plage, sur le canapé, au wc. Peu importe : si il y a un minimum de concentration alors c’est bon. 

Je tire à la volée et j’interprète comme si c’était un livre d’image ou une pellicule photo. Dès qu’un arcane me fait face ou qu’il se tourne vers le tirage alors je considère qu’il est clôt. Bien sûr j’en fais d’autres avec quelques ajustements (comme le check-up) mais c’est ponctuel ou pour une situation précise. J’invite d’ailleurs les tarologues et cartomanciens à créer leurs propres tirages. C’est plus personnel et plus simple. 

J’utilise très rarement le tarot pour moi-même car mon intuition suffit (normalement, mais j’ai une tendance à foncer dans le mur donc bon…je devrais le sortir plus souvent pour moi). Autrement, je fais pour tout ceux qui veulent, y compris les sceptiques, les chats et autres bestioles (avec les chats c’est toujours des arcanes de gros glandeurs, t’as remarqué ?). 

Mes tirages sont gratuits. Je n’arrive pas à fixer un tarif. Alors parfois on m’envoie un petit don, une carte postale ou un petit cadeau ou tout simplement un merci et franchement ça me va très bien. Par contre j’ai horreur des gens qui ne disent pas merci (si tu te reconnais sache que tu vas te réincarner en bonsaï. Non, c’est pas cool un bonsaï : tu es entravé toute ton existence et c’est bien fait !). 



4- Choisis ta team TDM ou RWS ? 

Alors moi c’est 100% tarot de Marseille. J’ai essayé d’autres et franchement ça ne me parle pas beaucoup. Avec le Marseille c’est cash, c’est brut, c’est dur, ça te calme direct (coucou Justice). C’est plein de secrets que je découvre encore aujourd’hui. Bref, c’est mon kiff !

5- Utilises-tu tous les arcanes du tarot de Marseille ou juste les majeurs ?

Quelle que soit la réponse peux-tu dire pourquoi ? (il me semble que dans tes mandalas tu utilisais aussi les mineurs) et justement, de temps en temps tu proposes des mandalas, peux-tu nous en dire plus ?

En général j’utilise les arcanes majeurs car ces archétypes délivrent l’essentiel du message. Cela dit, comme tu le soulignes, il m’arrive d’utiliser les mineurs dans un tirage que j’aime beaucoup et qui est sous forme de mandala. Celui-ci permet d’avoir un aperçu global du consultant car on y retrouve l’état d’esprit, l’amour (au sens large), la vie de tous les jours et le sens créatif / artistique. Les mineurs permettent ici d’avoir une « clé » et donc de mieux comprendre le majeur qui y est associé. C’est très utile pour les questions en lien avec le terrestre, histoire d’y voir plus clair, plus en détail. Pour le reste je considère que les majeurs suffisent. 



6- Quel est ton tarot préféré ?

Mon tarot préféré est celui de Jean Dodal restauré par Flornoy. Je l’avais eu par erreur car mon père m’avait commandé le Noblet pour me le faire découvrir. Finalement, la maison Flornoy me l’avait offert. Pour eux, c’est qu’il devait en être ainsi. Je ne peux pas dire pourquoi je l’aime autant. Ça m’a fait le même effet que Harry Potter et sa première baguette magique. 


Autrement j’utilise beaucoup le Noblet car il est vraiment atypique. Son format compact et ses images qui sont à la fois claires et complexes en font un tarot à avoir et à décrypter. 

Le mini Jodorowsky est sympa aussi car il tient bien dans la poche et c’est pratique de le dégainer pour un tirage d’urgence !


7- Quel est ton oracle préféré ?

J’ai jamais utilisé d’Oracle. J’y comprend rien et j’ai trop la flemme pour essayer.



8- Quelle est ta carte préférée ?

Pour moi, mes arcanes préférés sont le pape et le diable. Ce duo me représente bien. Autant dans la pédagogie et l’apprentissage que dans la filouterie, honnête menteur, manipulateur, j’aime partager et encore plus si j’y trouve un profit (y compris intellectuel). J’aime aider mais si tu es vraiment à côté de la plaque alors je deviens impulsif et je te balance tout ce que tu ne veux pas entendre. 

Plus globalement, j’aime bien Maison Dieu. C’est l’éclate ! Tout le monde tombe et tout ton monde tremble. Maison dieu c’est ta maison et si tu as peur c’est que tu as peur de toi même. Relax, c’est l’étoile qui suit, tu vas pouvoir te poser, tranquillou. 

9- Peux-tu nous partager ton tirage/étalement préféré ?

Comme je l’expliquais plus haut, ma méthode est que je n’ai pas vraiment de méthodes. Pense à la situation et sort tes cartes à la volée. Ça te donne soit l’analyse soit la prédiction à partir de l’action en cours. De là, tu peux conseiller l’une ou l’autre voie à ton consultant. Toujours dans la simplicité et le plus direct possible. 

9- Quel est le point négatif à être tarologue ?

Quelqu’un qui est éveillé et qui guide est seul, tel l’ermite. Tu rencontres des gens, tu les aiguilles puis ils sortent de ta vie. Quand tu as capté que l’existence est une pièce de théâtre (essaye d’observer ta journée ou une situation à la troisième personne, en mode spectateur) alors le matériel, la richesse, certaines relations humaines, deviennent superficielles. On croise d’autres personnes qui ont compris la supercherie mais tu te rends compte que ce sont aussi des solitaires. Au mieux, tu auras des potes et un ou deux vrais amis et pour le reste (sauf la famille hein) c’est une traversée du désert avec les mirages, les quelques caravanes que tu croises, les quelques monuments et tes pensées. C’est pas fataliste mais je suis certain que beaucoup sont dans cette dynamique. 

INTERVIEW DE JÉRÔME AVEC LE TAROT

Moi : VI L’amoureux 

Ah ben c’est l’arcane le plus compliqué ! Dans ce cadre, je dirais que j’aime ce que je fais. Mais je suis toujours dans le doute et ça me permet d’évoluer. J’essaye d’écouter mon intuition même si ce n’est pas toujours évident. 

Ma force : XIV La Tempérance

Je suis capable de prendre de la hauteur et donc d’être plus efficace. Si je passe le cap de l’amoureux alors mon intuition est au top. 

Ma vision du tarot : XVI La Maison Dieu 

Le tarot dévoile tout. Même ce qui est au plus profond de l’être. Parfois ça fait mal mais c’est pour être plus serein ensuite. 

Ce que j’apporte à l’autre : XVIII La Lune 

J’apporte de la réflexion et un regain d’intuition. Mais il ne faut pas se lancer des fleurs : j’apporte aussi très certainement des doutes. Quand je le ressens alors je demande au consultant qu’on se tienne au courant pour ne pas le laisser dans le creux de la vague face à une épreuve. 

Comment je travaille avec l’autre : X La Roue de Fortune 

Je ne donne pas de solutions clés en mains. Je fais en sorte que le consultant se serve de son expérience et de son esprit d’analyse pour tourner la roue dans un sens qui lui est favorable. Le consultant reste maître de sa destinée et donc de sa bonne ou mauvaise fortune. 

L’AVIS DE JÉRÔME SUR ORACLINZEL PROFESSOR

Franchement, je te kiffe. Tu es ce que j’affectionne ! Dans ta pratique, tu es simple, directe, marrante et parfois impertinente et cynique ! Et ça j’adore. Chacun a sa façon, nous sommes d’accord, mais il y a trop de dérives, trop de mysticisme, trop d’illusions. Du coup, ça donne un espèce de truc spiritique qui dégouline et qui en plus d’être théâtral, induit les gens en erreur. Le tarot et même la spiritualité est un art/dogme qui est nécessaire mais qui peut être dangereux entre de mauvaises mains. Pour moi, tu contribues à la modernité et à élever la pratique de manière sérieuse tout en étant légère. 

Pour retrouver Jérôme rendez-vous sur son compte Instagram @arcanumsymphony

Oraclinzel Professor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to top