đŸȘ MATH FACHAN – Z COMME ZODIAQUE đŸ’« ASTRO AUTHOR INTERVIEW

La rencontre s’est effectuĂ©e aprĂšs la commande d’un cupcake de la Vierge (vu que c’est mon premier, sentimentalement parlant, ça restera le meilleur du zodiaque) au cafĂ© Contresort. Je fus sĂ©duite. Le cadre, la bonne bouffe et le caractĂšre sympathique de Math ont suffi Ă  me fidĂ©liser. Via son compte @zcommezodiaque, j’ai dĂ©couvert que tantĂŽt, ael parle d’astrologie façon intello, rĂ©flexions sociĂ©tales hyper poussĂ©es ; tantĂŽt, ael nous l’explique avec simplicitĂ© et lĂ©gĂšretĂ©. Son vocabulaire est suffisamment riche pour s’adresser Ă  tous les publics et sa sensibilitĂ© pour s’adapter Ă  la comprĂ©hension de chacun·e. Aujourd’hui, je vous propose de (re)dĂ©couvrir cet·te astrologue/auteur·ice/tenancier·e/chef·fe de talent : Math Fachan !

Bonne lecture

PARTIE 1 : Interview classique de Math Fachan

1- Qui es-tu ? 

Je m’appelle Math, et mine de rien, je fais pas mal de choses ! Je suis Ă  la fois pĂątissier·e et restaurateur·ice (puisque j’ai co-fondĂ© le CafĂ© Contresort avec EloĂŻse MĂ©hard, une de mes personnes favorites sur cette terre), astrologue (j’ai crĂ©Ă© un podcast appelĂ© Z comme Zodiaque et j’ai mĂȘme publiĂ© plusieurs livres Ă  ce sujet, incroyable mais vrai), sorcier·e des fourneaux, auteur·ice de fanfics, et plein d’autres choses encore.

J’ai grandi en banlieue parisienne (9-4 reprĂ©sente) mais mes ancĂȘtres viennent des quatre coins de la France. Je peux me passionner de façon plus ou moins obsessionnelle pour pas mal de choses, mais s’il faut sĂ©lectionner seulement quelques heureux Ă©lus : je dirais que j’adore la fiction YA, la culture drag, les histoires d’amour (mĂȘme si je suis trĂšs difficile sur les oeuvres qui en parlent, souvent c’est si mal Ă©crit, alalala quel dommage), la cuisine veggie, danser comme jaja sur de la pop, et les gender studies.

2- Quand a commencĂ© ton histoire avec l‘astrologie/l’ésotĂ©risme ? 

J’ai grandi dans un appartement oĂč on trouvait des livres d’astrologie dans la bibliothĂšque familiale ! Ma mĂšre avait suivi des cours avant d’ĂȘtre rattrapĂ©e par la chronophage vie de famille et l’énergivore charge mentale souvent attribuĂ©e aux daronnes. Du cĂŽtĂ© de mon pĂšre, ma tante, ZoĂ© Fachan, avait Ă©crit plusieurs livres d’astrologie trĂšs pointus. Ça me fascinait ! On m’a expliquĂ© tout de suite que je n’étais pas seulement mon signe solaire, mais que j’incarnais l’entiĂšretĂ© du ciel au moment de ma naissance. Je suis rĂ©guliĂšrement revenu·e Ă  ces livres complexes, et l’ñge progressant, je les reposais de moins en moins vite sur les Ă©tagĂšres car je comprenais de plus en plus tout ce complexe charabia. Au fur et Ă  mesure, j’ai appris !

Mais je m’y suis mis·e vĂ©ritablement au dĂ©but de ma vingtaine, pas de maniĂšre toujours assidue car vite rattrapé·e par les occupations capitalistes telles que travailler pour gagner ses factures
 CrĂ©er le podcast Z comme Zodiaque en 2018 a tout changĂ©. Petit Ă  petit, j’ai commencĂ© Ă  lire des thĂšmes de personnes inconnues, puis on m’a sollicitĂ© pour Ă©crire des livres et des piges
 C’était assez Ă©tonnant Ă  vivre ! Je n’avais pas prĂ©vu de faire de l’astrologie une activitĂ© Ă  temps-plein, et il a fallu presque deux ans de crĂ©ation de contenu pour que j’assume de m’appeler « astrologue Â». 

Nous vivons sous le ciel, mais aussi avec lui. L’astrologie n’est pas seulement un outil : la voĂ»te cĂ©leste s’exprime quotidiennement, mais encore faut-il pouvoir dĂ©crypter ses messages. C’est ce que j’essaie humblement de m’atteler Ă  faire !

Je me rĂ©fĂšre Ă  l’astrologie quasiment tous les jours, pour analyser le monde qui m’entoure, mais aussi parce que je suis d’assez prĂšs les mouvements du ciel, qu’on appelle « transits Â» et qui donnent des indications prĂ©cieuses sur les montagnes russes du quotidien. J’essaie de ne pas cultiver des pratiques anxiogĂšnes et de contrĂŽle, mais quand je peux, je choisis par exemple des dates qui me semblent convenir Ă  certains Ă©vĂ©nements, certaines publications etc. J’honore aussi de plus en plus rĂ©guliĂšrement certains astres, et les moments choisis pour effectuer des rituels sont Ă©galement Ă  Ă©lire avec soin !

3- Peux-tu nous parler de ton livre Astro Map ?

Lorsque j’ai Ă©tĂ© contacté·e par Solar en 2019, il n’existait pas de livre Ă  la fois accessible Ă  toustes pour dĂ©buter Ă  l’astrologie qui soit en mĂȘme temps joli et ludique. L’idĂ©e Ă©tait d’accompagner les lecteur·ices pas Ă  pas, en leur prenant la main et en leur posant des questions au long du chemin, tout en proposant un objet joli (et trĂšs bien illustrĂ© par la talentueuse ClĂ©mence Gouy)

J’ai notamment adorĂ© Ă©crire l’introduction et la conclusion, qui permettent d’aborder plein de sujets auxquels on ne pense pas toujours (est-ce que l’astrologie permet de prĂ©dire ? Et comment expliquer que deux jumeaux au thĂšme astral similaire mĂšnent deux vies d’apparence trĂšs diffĂ©rentes ?)

  • Quel a Ă©tĂ© le signe sur lequel ça a Ă©tĂ© le plus difficile d’écrire ? 

En tant qu’astrologue, je ne peux qu’adorer tous les signes du Zodiaque donc aucun problĂšme Ă  ce niveau ! En revanche, la maison d’édition insistait pour un angle « conseils tirant vers le dĂ©veloppement personnel Â», et il a fallu me faire violence ! Ce qui est Ă©trange car dans la vie quotidienne, beaucoup de proches me disent chercher et apprĂ©cier mes conseils (sĂ»rement mon cĂŽtĂ© grand sage Capricorne, hĂ©hĂ©hĂ©). Egalement, en lecture de thĂšme, je peux me retrouver Ă  prodiguer des conseils : mais toujours avec des pincettes et en prĂ©cisant que je peux me tromper, que je possĂšde ma subjectivitĂ© et que la personne reste libre de jeter mon humble avis Ă  la poubelle. Je me considĂšre comme traducteur·ice du ciel : mais je ne suis pas gourou, j’essaie de faciliter une comprĂ©hension des clĂ©s Ă  disposition de chacun·e mais tout le monde doit choisir quelle clĂ© lui conviendra, comment et quand l’utiliser ! Par ailleurs, l’idĂ©e de donner un conseil gĂ©nĂ©ral Ă  une myriade de lecteur·ices me paraĂźt ĂȘtre ambitieux. Un thĂšme astral, c’est toujours du sur-mesure !

Ce fut donc un sacrĂ© dĂ©fi que d’axer une partie Ă©ditoriale sur un ton de dĂ©veloppement perso que je ne trouve pas gĂȘnant ou infantilisant.

4- Peux-tu nous parler de ton livre Le Zodiaque a-t-il un sexe ?

Lorsque j’étais jeune, heureusement que j’ai rĂ©ussi Ă  prendre du recul et n’ai pas pris l’astrologie en horreur Ă  la lecture de certains textes ! DĂ©jĂ  Ă  l’époque, certains Ă©lĂ©ments me sautaient aux yeux comme sexistes, binaires, homophobes ou transphobes. J’avais l’impression que certaines interprĂ©tations dĂ©voyaient la nature sage et Ă©mancipatrice de l’astrologie, et ne reflĂ©taient pas la magie du ciel mais bien nos sociĂ©tĂ©s souvent trĂšs violentes envers les minoritĂ©s de genre, c’est Ă  dire les femmes et les personnes LGBTQIA+.

En tant que personne s’étant depuis le plus jeune Ăąge revendiquĂ©e fĂ©ministe (mĂȘme si mes idĂ©es fĂ©ministes ont beaucoup Ă©voluĂ© depuis mon enfance et les annĂ©es 90), mais Ă©galement en tant que personne pansexuelle ayant hĂ©las vĂ©cu des discriminations (notamment de la lesbophobie), et en tant que personne non-binaire ayant aussi vĂ©cu du harcĂšlement concernant son genre, je constate que nous manquons de reprĂ©sentation et de contenu adaptĂ© Ă  nos problĂ©matiques. L’astrologie ne fait pas exception. Par exemple, lorsqu’on parle de part « fĂ©minine Â» ou « masculine Â», cela n’a pas forcĂ©ment de sens pour les personnes qui ne se conforment pas Ă  ce que notre sociĂ©tĂ© considĂšre comme fĂ©minin ou masculin.

5- Astrologie ou Kitchen Witch ? (Il ne peut en rester qu’un
 joyeux hunger gameeeee)

Mon cĂŽtĂ© terrien rĂ©pond « magie des fourneaux Â» car j’aime manger, oh. Mais je suppose que choisir l’astrologie ne signifie pas pour autant renoncer Ă  la cuisine tout court ! Dans ce cas, je choisis l’astrologie ! Blague Ă  part, les deux pratiques rĂ©pondent Ă  deux placements de mon thĂšme : la kitchen witchery s’inscrit dans ma maison 3 (oĂč j’ai un grand nombre d’astres), oĂč s’affirme la thĂ©matique des rituels au quotidien, du partage avec des personnes de proximitĂ©, du trivial et de l’anecdotique. L’astrologie pourrait rĂ©pondre davantage Ă  la maison qui lui fait face, la 9, oĂč culmine la quĂȘte de savoir divin, de philosophie universelle, et d’enseignement solennel. Cette maison abrite mon Jupiter, figure d’enseignement et d’expansion. Pour autant, la vie est une question d’équilibre et j’infuse l’astrologie d’accessibilitĂ©, de pop culture et d’exemples concrets, tout en essayant de valoriser la magie des fourneaux comme philosophie de vie ! Donc au final tout se rĂ©pond et s’équilibre, en tout cas je l’espĂšre.

6- Selon toi, quelle est place devrait avoir l’éthique dans les pratiques Ă©sotĂ©riques ?

Les questions d’éthique sont indissociables, fondamentales, inĂ©vitables dans nos pratiques – Ă  moins d’aspirer Ă  une posture critiquable de charlatan·e qui joue avec le bien et le mal, la morale et le bien-ĂȘtre de ses prochain·es ! Echanger avec une personne sur des enjeux existentiels, en partant du principe que quelque chose de plus grand, plus holistique, plus mystique que notre voix humaine s’exprime Ă  travers nous, c’est quand mĂȘme particulier. Notre responsabilitĂ© reste Ă©norme, mĂȘme lorsque les personnes qui nous consultent ne sont pas en dĂ©tresse et ont du recul.

Par ailleurs, l’astrologie est une pratique trĂšs ancienne et nous autres astrologues contemporain·es devons le respect Ă  celleux qui, il y a plusieurs millĂ©naires, ont compilĂ© (sans ordinateur ni logiciel) toutes les informations que le ciel acceptait de leur dĂ©livrer. Il s’agit aussi d’éthique que de reconnaĂźtre que nous ne cessons jamais d’apprendre, que le savoir accumulĂ© reste gigantesque et qu’une existence ne suffit pas Ă  l’acquĂ©rir intĂ©gralement, que l’astrologie est issue d’un gigantesque rĂ©seau d’astrologues passé·e·s, prĂ©sent·e·s et futur·e·s qui s’échangent, s’enseignent, se font progresser les un·e·s les autres. Partager ses sources, remettre Ă  l’honneur des astrologues ancien·ne·s fait aussi partie de cette dĂ©marche.

7- Quels sont les prochains projets ?

Le lancement tout récent de mon patreon astrologique avec de nouveaux formats !

Le 12 octobre sortira notre nouveau livre avec EloĂŻse MĂ©hard : « Potions Â» aux Ă©ditions Webedia, exclusivement consacrĂ© aux boissons et Ă  la magie des philtres et autres Ă©lixirs !

Sinon, nous nous apprĂȘtons Ă  vivre la grosse saison du CafĂ© Contresort : septembre et octobre, c’est toujours sport car chacun·e souhaite se prendre pour un·e sorcier·e le temps d’un repas ou d’un goĂ»ter dans une ambiance witchy !

PARTIE 2 – INTERVIEW DE MATH PAR LE TAROT

J’ai utilisĂ© le Modern Witch Tarot (car c’est le seul deck que j’ai emportĂ© en vacances) : bizarrement je n’ai pas sorti les mĂȘmes cartes qui ont tendance Ă  revenir lorsque j’interroge les cartes sur ma pratique !

1- Quel·le praticien·ne et auteur·ice es-tu ? : XVIII – LA LUNE

C’est drĂŽle car une des grandes composantes « mystiques Â» de mon thĂšme, c’est justement ma Lune (la fabrique Ă©motionnelle, le mĂ©tabolisme, l’imaginaire, les goĂ»ts naturels, l’intimitĂ©) en Maison 12 (atelier hyper-intuitif qui appelle notamment Ă  dĂ©velopper sa vie intĂ©rieure pour accepter l’inacceptable et crĂ©er une connexion permĂ©able et poreuse aux autres mondes) ! Ce que j’apprĂ©cie dans cette carte prĂ©cise, c’est le chemin qui mĂšne Ă  la montagne/grotte, au mystĂšre. Je trouve aussi intĂ©ressant que l’habituel crustacĂ© soit remplacĂ© par une crĂ©ature aquatique : j’adore les sirĂšnes ! Je vois bien que son graphisme est inquiĂ©tant mais j’ai une passion pour les sorciĂšres outsider et autres mĂ©duses persĂ©cutĂ©es, terrifiantes d’apparence mais pas forcĂ©ment en leur for intĂ©rieur. Notons aussi les masques portĂ©s par les deux personnages nus : on dirait vraiment un rituel, une nuit de sabbat. Certes, nous arrivons nu·e·s pour honorer le ciel et rendre culte Ă  la Lune, mais nous avons pris soin de choisir des masques avec attention et intention !
Enfin, plus gĂ©nĂ©ralement, c’est (il me semble) une carte de forte intuition et j’essaie en effet de rester trĂšs attentif·ve Ă  pratiquer en accord avec mes Ă©tats intĂ©rieurs, et pas de maniĂšre mĂ©canique
 quitte Ă  changer et me rĂ©-inventer rĂ©guliĂšrement comme la Lune dans le ciel !

2- Quelle est ta plus grande qualitĂ© ? : 9 DE BÂTONS

Dans ce contexte, j’y vois une expression de rĂ©silience. Mon ascendant est Scorpion et donc dirigĂ© par Mars, l’archĂ©type guerrier. Par ailleurs, mon thĂšme est dotĂ© de fortes Ă©nergies Capricorne (persĂ©vĂ©rance et endurance malgrĂ© l’hostilitĂ© ambiante) : sur cette carte, le personnage m’évoque l’oeil du tigre (of the tiiiigeeeer). En dĂ©pit des bandages Ă  la tĂȘte (les fameux coups de bĂąton de Rafiki !), iel n’en dĂ©mord pas, comme en tĂ©moignent ses mains prĂ©parĂ©es pour le match de boxe Ă  venir et son regard dĂ©ter.

3- Quelle est ta vision de l’Ă©sotĂ©risme ? : 10 DE BÂTONS

J’ai beaucoup ri en tirant cette carte ! Je pensais Ă  l’engagement Ă©sotĂ©rique et pas aux pratiques Ă©sotĂ©riques en gĂ©nĂ©ral et je crois que ça s’est ressenti au tirage !
Bien sĂ»r, c’est beaucoup de responsabilitĂ©s et je crois qu’un certain nombre de personnes s’engagent avec un peu trop de lĂ©gĂšretĂ© dans ces voies profondes et mystĂ©rieuses. Ça ne m’empĂȘche pas d’apprendre et pratiquer avec auto-dĂ©rision, humour et des rappels de lĂącher-prise mais
 malgrĂ© tout, ça amĂšne Ă  se poser beaucoup de questions.


4- Ce que ma pratique apporte de plus ? : Deux cartes ont sautĂ© : 5 DE COUPES ET 8 DE BÂTONS

Concernant le 5 de coupes, je reçois pas mal de tĂ©moignages de personnes qui se croyaient sceptiques et se sont rĂ©conciliĂ©es avec une certaine vision de l’ésotĂ©risme en Ă©coutant mon podcast, notamment. Et Ă©galement (merci infiniment pour cela) souvent des retours de personnes pour qui leur lecture de thĂšme a accompagnĂ© une Ă©tape cruciale. MĂȘme si l’astrologie ne peut se substituer Ă  un suivi mĂ©dical, ce serait aussi se fourvoyer que de nier la dimension d’accompagnement. J’essaie toujours de prĂ©senter les choses avec dĂ©licatesse et douceur, mĂȘme lors de sujets difficiles.
Je suppose que la seconde carte, le 8 de bĂątons, est l’étape logique qui suit : crĂ©er de la motivation, redynamiser, aider l’autre Ă  renouer avec sa vitalitĂ© et son essence solaire.

PARTIE 3 – TON AVIS SUR ORACLINZEL

Promis, c’est pas pour cirer les pompes : mais je suis fan de ton travail ! DĂ©jĂ , QUEL HUMOUR ! Je pense qu’on sous-estime le pouvoir du rire, de la dĂ©rision, et mĂȘme du sarcasme en matiĂšre d’ésotĂ©risme et de spiritualitĂ©. On peut absolument respecter nos pratiques et le sacrĂ© qui y est associĂ©, tout en continuant d’en faire preuve envers nous-mĂȘmes, humbles mortel·le·s vite paumé·e·s dans le prĂ©. Nous sommes des humain·e·s et j’aime celleux qui ne se prennent pas pour des divinitĂ©s mĂȘme si nous sommes parfois amené·e·s Ă  discuter avec des entitĂ©s plus grandes et fortes que nous !

Aussi, j’apprĂ©cie ta transparence sur l’envers du dĂ©cors, les transactions commerciales et le respect des crĂ©ations de chacun·e. C’est important que les gens comprennent que ces « prestations Â» Ă©sotĂ©riques requiĂšrent beaucoup d’énergie et d’investissement, ne serait-ce qu’en termes d’apprentissage et de temps. Un Ă©change Ă©quilibrĂ© passe par une valorisation de notre don, qu’elle soit pĂ©cuniaire ou autre. Merci Ă  toi de le rappeler rĂ©guliĂšrement, avec calme et sagesse !

Ses publications

2020 – Astro Map

2021 – AstroPlanner

2022 – Kitchen Witch

2022 – Le Zodiaque a-t-il un sexe ?

2023 – Potions (à paraütre)

Vous pouvez retrouver Math sur Instagram, Patreon, Spotify sous le pseudonyme de @zcommezodiaque ! Et également sur le Kitchen Witch Le Podcast co-animé avec Eloïse Méhard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *